En Afghanistan pour défendre les droits des femmes?

Ça fait combien d’années qu’on nous répète dans tous les médias de masse que la guerre en Afghanistan est noble en opposition aux barbares qui torturaient les femmes et régnaient d’une main de fer sur le pays? Que «nos soldats» donnent leur vie pour la démocratie?

Et bien, croyez-le ou non, le gouvernement «très démocratique et pas du tout barbare» à la solde des États-Unis vient d’adopter une loi sur les droits des femmes.

Selon Human Rights Watch, maintenant, en Afghanistan, les femmes de la minorité chiite pourront se faire retirer tout soutien matériel, y compris la nourriture, par leur mari si jamais elles refusent de satisfaire leurs demandes sexuelles. Ces femmes devront aussi demander la permission à leur mari pour travailler. De plus, les enfants seront toujours placés légalement sous la garde du père ou du grand-père. Finalement, un violeur pourra échapper à toutes poursuites s’il paie «l’argent du sang», c’est à dire une indemnisation selon les lésions causées à la femme violée.

C’est ça défendre les droits des femmes?